Une Miette insoumise?

A la base, je ne pensais même pas aller voter. Cela fait plusieurs années que je me suis détournée de la politique, des infos, de  ce qu’il se passe dans le monde. Pourquoi? Par dégoût, par écoeurement, par sentiment d’impuissance, par cette impression de butter contre des murs. Un jour j’ai compris que je ne pouvais rien changer au monde, et dans ce cas, autant ne plus le regarder, pas la peine de se faire du mal pour rien.  Je me suis réorientée professionnellement et me suis jetée dans les études d’infirmières qui pendant 4 ans ont occupé presque toute la place disponible dans mon cerveau^^

Avant cela, j’étudiais les sciences sociales: l’ethnologie, l’histoire, la sociologie… J’étais très active sur le plan des idées, le contexte de mes études se prêtait au débat, aux remises en questions, à la réflexion, c’était riche, c’était stimulant. Je me suis intéressée à l’histoire, à l’économie, j’ai même étudié l’anthropologie économique, sujet passionnant! J’ai même développé ma propre idée de ce que serait un modèle de société idéal (et réaliste). Je suis une idéaliste et une humaniste, à 200%. Dur d’être ainsi faite dans ce monde injuste et impitoyable, moi qui tolère si mal l’injustice et la violence, depuis ma plus tendre enfance. J’ai trouvé du réconfort dans ma nouvelle profession, qui me permet de me sentir utile!

J’avais toujours voté depuis ma majorité, mais en 2012, je ne me suis pas déplacée pour voter au 2nd tour. A quoi bon? J’aurai voté blanc et le blanc, ça compte pas. Alors pourquoi je bougerai mon cul pour balancer ma voix dans le néant. Autant ne rien dire. Cette année, je me suis dis, ça sera encore pareil. C’est toujours la même chose. Une pseudo gauche (le PS, qui ne me ressemble plus. Hollande? Com’ooon!)  affronte la droite et l’extrême droite qui continue de monter, élection après élection. J’attends juste la catastrophe annoncée. Je vois bien le truc: Macron président, rien ne change et même , ça empire, et la suite, ça sera encore une montée du FN dans 5 ans qui si ça se trouve, cette fois, sera gagnant. Pas envie de voir ça!  J’ai fait partie de ces jeunes qui étaient sortis dans la rue quand il y’avait eu Chirac- Lepen au 2nd pour inciter les gens à se déplacer massivement pour ne pas laisser gagner le FN. Je me souviens, on allait de lycée en lycée, déloger les élèves et leurs profs de leurs classes, pour rejoindre la grande manif! Ah ce sentiment d’enivrante allégresse! Se lever de la classe en plein milieu du cours quand tu as a peine 18 ans et sortir tous ensemble, scander des slogans dans la rue avec la foule! Pour défendre des valeurs fortes, d’ouverture et de respect de l’autre, des differences, les célébrer comme une richesse! C’était ma première manif, je m’en souviens avec tendresse. Et puis plus tard,  j’étais aussi là avec les étudiants, face à Sarkozy, et là c’était moins drôle. J’ai vu comment le moral des gens était bas, ce que ça fait que de sentir qu’on a plus de voix… C’était démoralisant.

J’habite en Suisse et ici les gens comprennent pas pourquoi en France on fait tout le temps des grèves et des manifs. Mais en France, on a pas de démocratie, notre seul levier c’est de se rassembler et de faire du bruit. En Suisse, les gens votent tout le temps. Ils peuvent lancer des initiatives populaires et ça marche. Il n’y a pas de « morarchie présidentielle ». Ils peuvent faire entendre leur voix par l’utilisation d’outils démocratiques réels. Qui irait manifester contre les réultats d’un vote démocratique à une proposition précise? Ca n’aurait pas de sens. En France, on élit tous les 5 ans un seul mec avec son programme EN BLOC, même si forcément, on a rarement un candidat avec lequel on partage le 100% des idées. Et puis vu les scores aux élections, on a de toute façon casi la moitié de la population qui n’a pas voté pour cette personne. Si on ajoute les votes blancs et les abstentionnistes, on peut se demander,  qui représente vraiment le président de la République, à part lui même?

Donc on manifeste, parce que forcément, on est pas content. Des fois ça marche, ça permet au moins de négocier. Des fois, comme sous Sarko, tu te fait tabasser par les CRS et le gouvernement attend juste que le mouvement s’épuise et que ça devienne si grave qu’on risquait de se voir invalider le diplôme vu la durée des grèves. Je n’oublierai jamais cette sale ambiance à l’université, comme c’était morose, comme les gens étaient affligés. Il ne m’a pas fallu longtemps après ça pour commencer gentillement à me détourner de ces choses là.

Donc j’avais décidé de ne pas voter. Puis par curiosité, j’ai zieutté le 2e grand débat. J’ai apprécié voir les candidats  des partis habituels, bien installés au pouvoir, bien dans leurs rôles, bien confortables, se faire secouer par les « petits » candidats, qui eux de toute façon, n’avaient pas grand chose à perdre. Et en même temps, j’étais sur twitter et je me pliais de rire devant les commentaires des gens. Ca m’a fait du bien! Je me suis dis que finalement, cette campagne était intéressante. J’allais quand même aller regarder les programmes des candidats. Et j’ai été surprise de trouver plein de choses qui me parlaient, comme l’idée du revenu universel de B.Hamon, idée que j’ai toujours défendue. Mais celui qui m’a le plus convaincue, c’est Mélenchon avec la France Insoumise. Déjà, rien que pour le changement de modèle politique, parce qu’avec ça, même si on est pas d’accord avec Mélenchon, on peut l’exprimer et même le virer si on veut, huhu^^

Alors normalement, j’évite de discuter politique, encore plus sur les réseaux sociaux. Mais cette fois,  j’ai choisi (un peu tardivement) de m’exprimer sur mon blog. Et puis en tant qu’infirmière, franchement, vu les enjeux pour le monde de la santé… et pour la santé du monde aussi d’ailleurs^^ Plus sérieusement, dans ma vie antérieure et dans mes stages infirmiers, j’ai beaucoup été confrontée à la misère. J’ai cotoyé ces gens sans emploi, aux sociaux, sans domicile fixe, les demandeurs d’asile. C’est pas un choix de vie. Je suis pour une société qui s’entraide, j’ai une certaine vision du monde et des valeurs qui font que cette fois, j’ai envie de m’exprimer aussi parce que j’entrevois un espoir.

Je ne cherche pas à convaincre, juste à inciter les gens à s’intéresser au programme de Mélenchon  et puis aux programmes des candidats en général. Mais pas par le biais de la TV. Avec la TV je pensais que Mélenchon était un extrémiste colérique. En cherchant à vraiment savoir qui il était et à comprendre son programmme, je me suis rendue compte que c’était un humaniste passionné comme moi, quelqu’un de vrai, d’authentique dans son combat politique. J’ai réalisé qu’il existait encore un espoir en politique, moi qui pensait que de ce côté là c’était fouttu. L’espoir d’une vraie démocratie et d’une politique économique et sociale tournée vers l’humain, deux choses essentielles à mes yeux.

Ainsi, j’invite mes lecteurs à bien peser l’enjeux de ces élections et de bien se documenter avant de se décider pour un candidat. Ne vous basez pas que sur les apparences, que sur la TV, ni même uniquement sur les débats. C’est important de regarder les programmes, et de bien comprendre ces programmes, ce qui n’est pas forcément évident car l’école ne nous a pas forcément donné les clefs pour décrypter des programmes économiques, sociaux et de politique internationale.  Même un économiste, peut importe le bord auquel il appartient, ne peut pas affirmer « ce programme est applicable ou pas », ou « cette vision est vraie ou fausse ». Pourquoi? Parce que l’économie, la politique, ce ne sont pas des sciences dures. Le débat est purement idéologique.  Il n’y a pas de vrai et de faux. On peut choisir l’orientation que l’on veut, tout est « applicable », car il ne s’agit que de choix qui s’opèrent selon une vision, un ensemble de valeurs que l’on met en avant. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a jamais d’obstacles! Plus on va à l’encontre de l’ordre établit, plus il y a de résistances, c’est logique. Ca ne veut pas dire qu’il faut stagner parce que c’est plus confortable. Il ne faut pas non plus confondre « réalité » et « réalisme », sinon, on serait toujours gouverné par des rois, on aurait jamais aboli l’esclavage, on aurait jamais été sur la lune, on aurait jamais eu des congés payés et une protection sociale etc etc…  N’oubliez pas,  « il n ‘ya de limites que celles de notre imagination » 🙂

La question qu’il faut donc se poser c’est: quelle sont mes valeurs? Quel avenir je veux pour moi et les générations futures? Qu’est ce qui est important à mes yeux? Qu’est ce que j’aimerai vraiment?  Et analyser les propositions des candidats sur les thèmes importants pour vous, en se basant sur ça. Ainsi, vous êtes a peu près sûrs de faire le bon choix (pour vous), quelque soit le candidat que vous aurez retenu 🙂 Voilà mon point de vue de Miette! 😉

Allez, à ce soir pour le dernier débat !!  😛

:::SONDAGE:::

::::: LIENS::::

Un outil pour comparer les propositions des candidats  (il y’en a d’autres)

Un outil pour voir où vous vous situez dans le paysage politique (j’ai quand même trouvé que c’était pas toujours facile de se positionner par rapport à certaines questions, n’hésitez pas à cocher « ne sais pas » quand… vous ne savez pas^^ ou « neutre » quand vous n’avez pas une position tranchée sur la question. Pour moi, le résultat à ce test était 100% cohérent!)

Une petite vidéo qui concerne la santé: se responsabiliser en matière de santé? Critique de la proposition de Macron par Mélenchon:

Pour ceux que ça intéresse, je mets ici le lien d’un documentaire sur Mélenchon, qui retrace son parcours, et qui m’a beaucoup touchée. C’est à partir de ça que j’ai commencé à m’intéresser au bonhomme:

Vous trouverez son programme ici (par thème, en version longue, version courte, version audio…^^)

Il a aussi une chaine youtube bref c’est pas difficile de trouver plein d’infos. Bonne lecture et visionages 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s