Deuxième année, coucou!

Eh oui c’est bientôt la rentrée! Tous les examens sont dans la poche, c’est parti pour une nouvelle année de galères^^ Mes vacances ont été un peu nulles, j’ai dû étudier beaucoup pour rattraper mon retard du semestre dernier et passer mon examen de rattrapage, et il me reste encore des fiches pour le portfolio à faire. C’est juste infini… Du coup ben, malgré ma bonne volonté ce blog a encore une fois été un peu laissé à l’abandon alors que je voulais rattraper mon retard et vous raconter plein de trucs de stage, comme j’ai jamais le temps de le faire pendant les stages (et j’avoue que j’ai aussi peur d’être reconnue et que ça me cause du tort donc pour parler de certaines choses j’aime mieux attendre des fois…). Bon maintenant c’est illusoire de vouloir faire ça (d’abord maintenant c’est loin) alors pourquoi pas tenter un petit bilan de la première année, qui résume un peu les choses?

Cette année, j’ai beaucoup beaucoup appris! On a eu tellement de cours de physiopathologie et j’ai eu un stage assez exigeant en salle de réveil qui m’a demandé beaucoup de travail, donc il est clair que je n’ai pas chômé les amis. D’ailleurs, je ne suis même pas satisfaite car je n’ai pas pu tout reprendre, malgré le travail que j’ai encore fourni une bonne partie de l’été 😦 Cette année m’a permis de prendre davantage confiance en moi, j’ai appris grâce à mon dernier stage à m’affirmer et à me positionner en tant qu’étudiante infirmière. C’est pas encore tout à fait ça, mais je suis en bonne voie au moins. C’était un stage difficile parce que j’étais confrontée à plein de pathologies et chirurgies différentes, de l’enfant à la personne âgée en passant par la femme enceinte et ça a été difficile de ne pas se disperser et se sentir dépassée par l’ampleur de la tâche. En plus, il y a eu plusieurs semaines d’un rythme effréné, c’était très stressant pour moi mais enfin, j’ai bien su gérer, c’était aussi un bon exercice. J’ai vu plein de soins que l’on avait jamais vu encore à l’école, voilà ce qui m’a donné aussi pas mal de travail personnel en plus. Après ce stage, auquel j’ai obtenu une bonne note (un B) et des commentaires encourageants, j’étais reboostée 🙂 Mais crevée. Mais reboostée. Un stage mille fois plus formateur que celui aux soins à dom qui était arrivé je crois trop vite, et pour lequel j’étais mal préparée.

Après ce stage, j’ai eu la chance d’être prise pour un mini-stage au staff médical d’un festival. J’ai travaillé aux côtés d’ambulanciers et urgentistes pour la majorité, et j’étais enchantée d’apprendre avec eux. Une équipe super, qui était disponible pour moi, qui m’a laissé de la place, et qui avait envie de partager avec moi, et une ambiance super, c’est tellement bien d’être loin de l’hôpital et ses murs blancs et sa routine! J’ai aimé aussi travailler le soir et la nuit. Ca correspond bien à mon rythme. L’organisation était comme suit: une partie de l’équipe restait à l’infirmerie pour accueillir les festivaliers qui venaient vers nous et une autre allait aux concerts en se plaçant entre la scène et les barrières de sécurité pour pouvoir agir en cas de soucis (malaises, traumatismes…). Et on s’alternait comme ça toute la soirée. Le principal des problèmes rencontrés c’était des petits bobos comme on dit, des coupures, des piqûres d’insecte, des irritations, des maux de tête etc. Mais on a eu aussi des malaises, dont deux personnes qui ont dû partir en ambulance. Et bien sûr des soucis en lien avec l’alcool et les drogues mais finalement de loin pas la majorité. En soins j’ai surtout fait des pansements, donné des médicaments, examen clinique (questionnaire, prise de constantes…). C’était vraiment une très très chouette expérience que je suis prête à renouveler! Cette expérience m’avait tellement donné l’envie d’aller aux urgences en stage… Mais après réflexion, je pense que ce n’est pas forcément la meilleure idée du monde pour l’instant. Tous mes camarades qui ont été aux urgences cette année ont trouvé que c’était un peu difficile pour eux, pour  notre niveau actuel. Et j’ai pas envie de me remettre tout de suite dans des situations stressantes, la prochaine fois je veux aller dans un endroit où j’ai le temps d’apprendre, de prendre une chose après l’autre, et où je ne risque pas de trop me disperser.

Donc voilà pour cette première année incroyable. Ca a été dur, pénible, j’ai eu envie quelque fois de baisser les bras (je l’ai un peu fait au 2e semestre avec l’examen de physiopathologie…), mais j’ai réussi à rester sur le navire et finalement j’en veux encore. C’est sans doute avec un certain masochisme en moi que je me réjouis de recommencer l’école 😛 Pourtant j’y croyais pas, que je serais contente de reprendre en septembre! La deuxième année s’annonce moins chargée niveau physiopathologie mais beaucoup plus en soins techniques et relationnels en revanche. On va faire pas mal de cours et ateliers autour de l’éducation au patient, les entretiens, promotion de la santé, chronicité, dépendance etc… et en soins techniques on va voir tout ce qu’on a pas encore vu (en 3e année on doit avoir vu tous les soins). Mais c’est pas des cours qui demandent moins de travail que la physiopatho en général donc ça va pas non plus être light, surtout si on considère que cette année, on commence le travail de bachelor…

Le travail de bachelor… le truc que à la fois j’ai pas envie de faire (par fainéantise, la recherche c’est trop trop de boulot et de prise de tête) mais qui en même temps m’enthousiasme vachement. Mais j’ai envie de le faire toute seule, j’ai pas envie de faire ce travail en groupe. Mais il semble que l’on soit obligés d’être 2 ou 3… bouah. Comme thème, j’y pense, j’ai des idées, mais je ne sais pas encore. J’aimerai faire quelque chose qui apporte un plus. Par exemple sur la prise en charge des personnes âgées dans l’avenir, comment faire face à ce défi, surtout que les personnes âgées d’aujourd’hui ne seront pas celles de demain. Il y a plein d’endroits qui innovent dans cette prise en charge mais ils restent marginaux (home pour homosexuels, prise en compte de la sexualité des personnes âgées en favorisant une possible intimité, homes qui sont respectent les rythmes des résidents sans imposer celui de l’institution etc..). C’est un sujet qui m’intéresse. Mais je sais pas, y’a d’autres choses aussi, comme la construction de l’identité infirmière (vu toutes les choses que j’ai entendu et qui m’interrogent) ou une réflexion sur l’évolution du métier avec l’arrivée du rôle élargi etc. Que pensez vous de ces idées? Avez vous des thèmes à me suggérer? Qu’est ce que vous vous aimeriez lire comme recherche, qu’est ce qui vous touche, vous pose question? Allez y votre avis m’intéresse!!

En ce qui concerne les prochains stage, je prévois pour cette année un stage en médecine et un stage en psychiatrie. En médecine, j’aimerai plutôt un service de réadaptation. J’ai envie d’aller dans un endroit où on travaille avec les mêmes patients pendant une certaine durée, j’ai envie de travailler sur l’éducation thérapeutique, la prévention, le relationnel. J’ai envie de travailler avec les patients pour leur retour à domicile, pour leur remise et le maintien de leur santé, pour les aider à s’adapter à la maladie et à vivre bien avec. Idéalement, j’aimerai plutôt aller en réadaptation cardiovasculaire. Sinon, dans un service de médecine interne.

Pour la psychiatrie, ça va dépendre de ce que j’aurai fait comme stage de médecine. Si j’obtiens la réadaptation, alors j’aimerai les admissions crise. Sinon, un service de réadaptation psycho-sociale. Voilà mon projet! De toute façon cette année, les stages arrivent tard. Le prochain, c’est seulement au mois de Janvier! Ce semestre, pas de stage 😦 Par contre j’en aurai deux assez rapprochés au semestre 3 et en plus en 3e année on commence par le stage! Donc ça sera assez condensé.

Voilà pour le moment! A bientôt!

Publicités

2 commentaires

  1. Bonsoir Miette,
    C’est avec du retard que je te répond. Je tenais à te remercier pour tes avis alors que je préparais mon TC de PF. J’ai validé ce dernier et donc…je suis PF! L’échange de points de vues est toujours confrontant et amène davantage de réflexion. En cela, ton regard était intéressant.
    Bonne suite…je continuerais à te lire et si l’envie
    te dit, je suis prête à t’accueillir dans mon unité de soins.
    Excellente suite,
    Wallite

    • Bonjour Wallite! Félicitations alors!!! =) Vu comme tu t’intéresses aux points de vue des autres et comme tu sembles réflexive je suis sûre que tu seras une très bonne PF.

      Moi aussi j’avais mis du temps à répondre… désolé. Je suis contente si j’ai pu aider. Après, c’est vrai que tous les étudiants sont différents et on a pas forcément tous les mêmes attentes ni besoins envers un PF, donc c’est une position difficile, qui demande pas mal d’adaptation je pense. Ca me plairait de faire PF aussi plus tard. Vraiment!

      Tu es dans quel type de service? C’est gentil de bien vouloir m’accueillir! Mais je n’ai qu’une relative influence sur mes attributions de stage, je fais des choix de types de service mais on ne choisis pas où on va (on peut essayer de demander ou faire des échanges par contre). Mais qui sait, peut être qu’un jour on se croisera, ce serait rigolo! =)

      Merci de ta visite!Bonne continuation à toi aussi, j’espère que tu vas te plaire en tant que PF!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s