Bonsoir! Je suis fatiguée. Voilà voilà.

La meilleure représentation de moi en ce vendredi soir:

epuise-ce-chien-s-est-immediatement-endormi-sur-le-canape_120723_wide

Voilà. On pourrait juste ajouter des yeux injectés de sang et ça serait encore plus près de la réalité^^

Pourquoi tant de fatigue? Bon déjà en soi, les stages c’est fatiguant. Mais ils ne le sont pas tous également, et puis ça dépend des moments… Mais là, cette semaine, y’avait pas UN jour qui n’était pas crevant. D’abord parce que le programme du bloc était chargé, et parce que par dessus se sont ajoutés pas mal d’urgences (donc d’interventions non prévues) et qu’en plus on a dû tourner avec une infirmière en moins donc une équipe incomplète. Et dans ce cas là, la petite étudiante qui vient de débarquer à deux solutions:

1: s’adapter vite et tenir le choc

2: pleurer dans un coin

Heureusement que les filles m’avaient vite mise à l’action parce que sinon ça aurait été terrible, là j’avais suffisamment de ressources pour pouvoir prendre des patients et aider par ci par là, mais le stress m’a tenu à la gorge, ça c’est sûr. En plus j’ai fait des horaires de soir donc rentrée tard à la maison (22h30 lundi et 20h  mardi).Et puis il y a eu une journée où j’ai suivi une patiente de A à Z (de l’accueil en chir le matin, en passant par le bloc, ensuite je l’ai prise en charge en salle de réveil puis raccompagnée en chir), c’était chouette mais je n’ai pas eu de pause (donc pas mangé à midi +  fini 3/4 d’heure en retard).

Ma PF heureusement a tenu compte des circonstances exceptionnelles (enfin, exceptionnelles… ça a quand même duré toute la semaine et apparemment encore lundi prochain ça va être chargé), toute l’équipe étant de toute façon crevée aussi, et m’a donné un peu de lest ces deux derniers jours. J’ai pu rentrer un peu plus tôt hier et aujourd’hui j’ai passé presque toute la journée au bloc avec les anesthésistes. J’ai posé plein de venflons car j’étais aux endoveineuses, interventions courtes qui donc s’enchaînent et comme à chaque patient on pose 2 venflons… ben c’était un bon entraînement. Et puis même, j’aime bien l’ambiance au bloc, car malgré un rythme soutenu on rigole bien et ça détend.

Mais le bloc, côté anesthésistes, c’est un monde d’hommes hein, largement. Et ça change tout. Moins de prises de tête, on se prend moins au sérieux, ça chicane, plaisante, et c’est plus sympa pour travailler. Même si je suis contente de l’équipe de filles de la salle de réveil car elles sont toutes chouettes, même si bon, c’est inévitable, parfois il y a des remarques qui m’énervent. Mais j’ai toujours préféré la compagnie des hommes, je suis plus à l’aise dans ce monde, clairement. Le bloc, j’me dis que ça pourrait bien me convenir! La formation d’infirmier anesthésiste c’est deux ans en emploi, et permet aussi d’intervenir en extérieur sur des urgences pour les compétences en intubation, anesthésie… Donc c’est super intéressant comme formation postgrade!

Enfin voilà. Je ferai à l’occasion un autre article sur une de ces « fameuses remarques qui m’énervent » car celle là en particulier est revenue systématiquement et je la trouve intéressante à discuter. Mais plus tard parce que là, j’ai faim et je suis fa-ti-guée!

Le pire c’est que j’ai plein de dossiers à faire pour l’école et je me demande comment je vais trouver l’énergie de réaliser tout ça, en plus de ce que je dois rechercher pour le stage (pharmaco, interventions…) et des révisions pour les exas… je crois que ce semestre je n’aurai pas d’aussi bons résultats qu’au 1er, car je n’aurai jamais ni le temps ni l’énergie 😦 Ca sera au petit bonheur la chance comme on dit…

 

 

Publicités

6 commentaires

  1. Bonsoir Miette,
    Je viens de tomber sur ton blog qui me rappelle vaguement, l’étudiante infirmière que j’ai été et l’étudiante en formation PF que je suis en ce moment. Je t’ai lu longuement sur tes encadrements et ton avis m’est intéressant. Je travaille sur un sujet qui est l’intégration des jeunes adultes dans les stages et je lis beaucoup de choses d’un point de vue très théorique. J’ai eu affaire à des jeunes aux comportements souvent emprunt d’immaturité tel que des attitudes, un gestuel particulier, une communication verbale pas toujours en phase avec le langage professionnel et je m’interroge sur la vision d’un jeune à ces situation. 1): En tant qu’étudiante en soins infirmiers, que comprends-tu des attentes d’une équipe de stage en matière de comportement?
    2) : Pour toi, qu’Est-ce qu’une PF rêvée?
    J’aimerais bien avoir ton avis sur mes questionnements mais je sais que tu n’as pas forcément le temps, alors réponds moi brièvement stp.
    Bravo pour ton blog que je découvre par hasard!!
    Mille merci!
    wallite

    • Bonjour Wallite, merci de ta visite!

      Autant dire que ce sujet que tu abordes m’intéresse! Je te réponds avec plaisir et j’espère que ça t’aidera.

      Pour moi les attentes d’une équipe en stage en matière de comportement, c’est en premier lieu une attitude respectueuse, envers l’équipe comme les patients. Ensuite c’est être dans son rôle d’apprenant: être à l’écoute, observer, chercher à comprendre, s’investir dans son stage, montrer de l’intérêt, être capable d’entendre les critiques et d’en tenir compte pour s’améliorer, et c’est aussi dans une certaine mesure s’affirmer. S’affirmer dans le sens de savoir rappeler qu’on est là, aller vers les professionnels, prendre des initiatives, faire des propositions etc. Une autre chose importante c’est que l’équipe doit pouvoir nous faire un minimum confiance, donc on doit être vigilants et responsables, ne pas faire des choses sans savoir, sans faire confirmer par un professionnel et dire clairement quelles sont nos limites. Pour moi c’est ça, dans ma représentation, qu’une équipe doit attendre de nous…. après, tout va dépendre aussi du lieu de stage et du niveau d’étude mais à mon avis ces points là sont la base…

      Ma Pf rêvée? Elle est pas différente de l’infirmière idéale en fait dans ma tête. Pour moi c’est les mêmes qualités qu’elle doit avoir, et souvent quand je rencontre des infirmières à qui je veux ressembler, ce sont aussi des infirmières dont j’apprécie beaucoup l’encadrement! La PF idéale est une personne bienveillante envers les étudiants, qui aime ce qu’elle fait et prend plaisir à transmettre son savoir, qui a envie de nous faire progresser, et qui pour ça va s’adapter à l’étudiant qu’elle a face à elle : elle prendra en compte son niveau, ses besoins, ses forces et faiblesses, sa personnalité pour le faire progresser. C’est une personne qui est respectueuse et professionnelle (donc pas une des ces personnes qui nous parle mal, nous agresse, nous rabaisse, porte un jugement sur nous…), authentique (qui est vraie, nous dit les choses, même celles désagréables- l’important c’est surtout la façon dont on dit!), empathique (qui arrive à se mettre à notre place, qui peut nous écouter et comprendre que pour nous c’est pas toujours facile non plus, on est bien des êtres humains… et on est pas à l’armée!) et bien sûr la PF idéale est disponible. Et aussi il faut bien sûr qu’elle soit bien informée de notre formation, de son contenu, des exigences de l’école, et des critères d’évaluation et de validation des compétences , parce que sinon l’encadrement ne peut pas être adapté et les rapports de stage sont à côté de la plaque (ça c’est vraiment LE problème récurrent). Et pour finir je dirai que pour moi le PF c’est quelqu’un qui suit de prêt notre évolution sur le stage et réalise notre le bilan, mais il ne le fait pas tout seul sans prendre en compte l’avis des autres collègues qui nous ont encadrés et observés. C’est donc quelqu’un qui nous évalue, mais c’est avant tout quelqu’un qui est là pour nous aider à progresser, c’est dans ce sens que ses interventions doivent se faire (et un PF qui est dans cette démarche là fait vraiment toute la différence!). De la même façon qu’un étudiant doit savoir se remettre au question, un bon PF doit pouvoir faire de même (vis à vis de ses méthodes par exemple si elles ne fonctionnent pas avec un élève par exemple). Un de mes plus grands regret dans l’encadrement PF que j’ai reçu, c’est le manque de remise en question et de savoir s’adapter à l’autre, souvent, c’est à nous de nous plier au bon vouloir, aux idées, aux façons de faire et aux objectifs que le PF a pour nous, et les discuter a souvent été impossible: le résultat a été pour moi un désintéressement et pas vraiment de progression (en touzt cas certainement pas grâce au PF sur mes stages précédents), parce que pas d’encadrement adapté à moi, qui je suis, quel niveau j’ai, quelles capacités et limites j’ai etc.

      Voilà donc pour moi… ce qui m’est venu à l’esprit en tout cas là maintenant. Est ce que tu comprends ce que je veux dire et est ce que tu es en accord ou pas? J’espère en tout cas avoir répondu de manière adéquate à tes questions! 🙂

      • Hello Miette!
        Je te remercie pour avoir pris de ton temps à me répondre!
        Pour mieux comprendre tes ressentis, j’aimerais connaître ton âge et ton niveau dans la formation HES Bachelor Soins Infirmiers.
        En quelle année es-tu? As-tu exercé un autre métier/une autre formation avant celle-ci?
        Le rôle et le statut identitaire des PF n’est pas simple non plus. Je suis en relation pédagogique avec des jeunes gens que j’accompagne à se former au métier et en secteur hospitalier universitaire(HUG). J’apprend à investir ce rôle et ce statut nouveau grâce à des outils pédagogiques et un cursus d’enseignement post grade en HES également.
        Enfin, si tu peux juste me préciser ton lieu de formation. En suisse Romande, Alémanique? Je comprendrais si tu veux rester évasive.
        Mille merci Miette,
        Valérie

      • Bonsoir Miette,

        Je comprend ta difficulté à répondre.
        Penses-tu que des « looks » étudiants infirmiers en stage hospitaliers? je pense piercings, tatouages etc
        et que penses-tu des attitudes nonchalantes de certains étudiants, Est-ce normal, quelle est la bonne posture?
        Si tu étais PF, quel serais ton étudiant idéal? je pense aux attitudes, au look?
        Mille merci pour tes réponses,
        PS : quel âge as-tu?
        Bise,
        Valérie

      • Oh lala Wallite je suis super désolée de ne plus t’avoir répondu! Le temps ai passé vite et j’étais tellement chargée niveau boulot…

        Ce que je pense des « looks » des étudiants infirmier en stage hospitalier? Genre piercings, tatouages et tout ça? Alors personnellement ça ne me dérange pas, je trouve qu’être infirmier c’est plus les ordres religieux! Et que porter des piercings, des tatouages ou un type de coiffure par exemple ça n’empêche pas d’être un bon soignant. Et puis l’uniforme c’est tellement … uniformisant… et… blanc… et … même les patients aiment bien quand on va personnaliser un peu son uniforme avec par exemple des crocs de couleur, une montre infirmière rigolote, alors pourquoi cacher ses tatouages et enlever ses piercings, tant que ça ne pose pas de problème d’hygiène… moi je n’y vois pas d’inconvénients! Ca n’empêche pas d’être professionnel. L’attitude est plus importante je pense.

        Attitude nonchalante de certains étudiants? Ben ça dépend si c’est un manque d’intérêt ou si c’est une personne qui donne cette impression parce qu’elle serait par exemple réservée… Des fois les gens donnent une certaine image d’eux mêmes mais je trouve que c’est bien de creuser et de chercher à comprendre ce qu’il y a derrière. POur moi c’est clair que le métier d’infirmier demande un certain dynamisme quand même cependant.

        SI j’étais PF mon étudiant idéal, ça serait un étudiant motivé et passionné. J’aime les gens passionnés, qui ont envie d’apprendre, qui s’intéressent aux choses, qui ont envie d’aller le plus loin possible et qui s’investissent vraiment. Ca c’est vraiment mon étudiant idéal 😛

        Sinon j’ai bientôt 29 ans!

        J’espère t’avoir aidée!

      • Alors je continue avec mes réponses à tes questions^^

        Mon âge comme j’ai dit avant c’est presque 29 ans. Je suis en 1ere année HES. Avant j’ai étudié l’anthropologie à l’uni, l’histoire aussi. J’ai fait des ptits boulots d’étudiants essentiellement dans l’accueil. Par rapport à mon lieu d’étude, la Suisse étant un tooooout petit pays, j’aime mieux restée discrète sur ce sujet, je pense que tu comprends. Je parle de la formation, des stages, de patients et de professionnels que je rencontre, j’aime mieux rester la plus anonyme possible pour ces raisons même si ceux qui me connaissent bien pourront quand même assez facilement m’identifier^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s