Le stage de rêve est-il enfin arrivé?

Hihihihi. (moi, contente)

Oui, je sais, faut pas que je m’emballe. Ca ne fait que 3 jours que j’ai commencé mon stage en salle de réveil. Peut être mais moi j’ai l’impresion d’y avoir passé deux semaines non-stop! Pourquoi?

Raison 1: ça va vite en salle de réveil. Le patient arrive et vite hop hop vas-y qu’on te cherche les fils qui sont emmêlés tout partout autour du patient, faut le brancher, faut l’oxygéner, faut écouter en même temps les transmissions, faut gérer les autres patients qui sonnent, faut le rassurer, et tout ça va vite, parfois il y a plusieurs entrées en même temps, parfois il y a des urgences ou des patients qui commencent à aller moins bien mais les autres patients eux continuent d’arriver…

Raison 2: le 1er jour j’étais horrifiée. Trop de fils, trop de trop vite, trop de trucs qui sonnent, trop de trucs à observer, trop de trucs à comprendre, trop de patients différents, qui partent trop vite, trop de tout. Je ne comprenais RIEN à toute cette effervescence. Quand on m’expliquait des choses ça aussi ça allait trop vite. Les infirmières sont dans un rythme assez effréné et ce n’est pas forcément évident pour elles de ralentir pour se mettre à mon niveau quand on est comme ça au coeur de la tourmente. Heureusement le lendemain ma PF était là et m’a bien aidé à y voir plus clair et m’a fait de suite passer à l’action. Je suis contente d’avoir une PF dynamique et rigoureuse qui pousse à avancer, pour une fois! 😛

Raison 3: dès le 2e jour j’ai pris en charge des patients. Aujourd’hui j’en ai pris en charge plusieurs à la fois même. Des patients « simples » quand même, pour commencer. Des AG (anesthésies générales) parfois doublées d’une ALR (anesthésie loco-régionale) avec des patients peu algiques (donc pas de titration de morphine, pas de traitement à donner) et présentant peu d’antécédents ou de comorbidités (ASA 1- 2). A part quelques bradypnées et désaturations à l’ablation des lunettes d’O2 pas de difficultés particulières, c’était des surveillances classiques aux 10 min (TA, SpO2, FR, FC, évaluation de la douleur,  et des sorties sur atteinte des critères de sortie (sans signature de médecin anesthésiste) la plupart du temps une heure et demie + ou – après l’admission. Donc rien de bien sorcier, mais il fallait déjà se familiariser avec les dossiers patients,  la feuille d’anesthésie (et là je peux vous dire que le module « apprendre à lire la langue médecin » manque cruellement à l’école 😛 ), se familiariser aussi avec  le scope et comment « brancher » le patient et le manipuler – le scope-  (réglage des alarmes, entrée  et sortie du patient, navigation dans la machine …), et puis ensuite les codes couleur, les abréviations (pour tenir la feuille de surveillance), et aussi où sont rangées les choses enfin bref… c’était beaucoup de choses en très peu de temps.

J’ai la tête comme une citrouille. Et je me dis que je ne vais probablement pas m’ennuyer car la salle de réveil à mon niveau actuel c’est un beau défi, je pourrai progresser jusqu’au bout du stage car il y a vraiment de tout: toutes pathologies, toutes chirurgies (sauf cardiaques, neuro, transplantations – ça reste un hôpital cantonal), tous âges (les bébés des mamans césarisées sont parmi nous – on les entend d’ailleurs naître! mais sinon on prend en charge aussi les tous petits qui subissent des interventions), et tout types d’anesthésies bien sûr. Donc Niveau connaissances y’a de quoi développer. J’ai hâte aussi de passer de l’autre côté (pré et per op) je pense que ça m’aidera a y voir encore plus clair (notamment savoir lire la feuille d’anesthésie aussi et comprendre les transmissions et pouvoir aussi les réaliser quand je renvoie le patient dans sa chambre) et puis surtout à pratiquer plus de soins techniques (pose de VVP en particulier – bien que de temps à autre on en pose aussi en salle de réveil, j’ai pu en faire une aujourd’hui d’ailleurs).

Donc voilà voilà, pour moi c’est clair que ça va vite et que c’est un rythme à tenir mais ça me plait pour l’instant énormément, je progresse vite et j’apprends plein de choses. J’ai bien fait de demander un stage en chir car j’avais besoin de ça! Au final je me dis que contrairement à ce que j’imaginais avant, je suis peut être plus faite pour les services où ça bouge beaucoup comme la salle de réveil ou les urgences. C’est ce qui me donne le plus d’énergie! Et il y a quand même aussi le relationnel car à leur réveil les patients ont souvent un grand besoin d’être rassurés. Alors pour moi c’est super! Espérons juste que ça continue sur cette lignée. Car l’expérience à montré qu’avec le temps parfois les choses se dégradent ^^

Mais pas cette fois. Hein? Pitié pas cette fois. J’attendais tant LE stage où j’allais vraiment m’éclater! Celui où tu te lèves le matin et t’es content d’y aller, où tu rentres le soir crevé par une journée intense et en même temps plein d’énergie et satisfait, celui qui te donne confiance en toi et où tu te sens devenir professionnel… c’est celui là que j’attends et j’espère que c’est maintenant! En tout cas pour l’instant, c’est ce que je ressens 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s