Quand tu te lèves tous les matins à 5h… pour rien.

SmileeHé oui, après contact avec la grande cheffe d’orchestre des stages, eh bien maintenant je le sais: je vais me faire chier dans ce stage jusqu’au bout. Ca aurait pu être super. C’était bien parti pour. J’étais contente, j’allais pouvoir apprendre plein de choses! Et pis finalement non. C’que c’est con.

Enfin bon soit. Ca me fait juste chier de me lever tous les matins à 5h pour ça. De rentrer chez moi vers 18-19h encore plus. De me taper 3h de transports par jour pour « observer » et « communiquer ». Pendant encore 4 semaines et demies. Walà.

On va essayer de garder le sourire…

Publicités

4 commentaires

  1. j’aime bien l’illustration 🙂
    sinon si je peux te conseiller un truc: montre toi forte et surtout faut pas que l’infirmière-méchante croit qu’elle t’a plombé le moral, ça lui donnerait une raison de continuer à te harceler et elle en serait ravie.

    • Vi hein, elle est mignone cette tite illustration 😉

      Ne t’inquiète pas, grâce à tout le soutien que j’ai reçu dans cette « épreuve », je me suis surprise à retrouver le moral plus vite que prévu et ma motivation avec. Merci encore à tout ceux et celles qui m’ont soutenu! Les effets sont là! 🙂

  2. Je me souviens d’un stage (de 4 semaines), en établissement d’accueil du jeune enfant, où j’avais été invité à observer les enfants pendant 2 ou 2 jours. J’avais trouvé ça très frustrant au début de regarder sans pouvoir intervenir. Puis avec le recul et ma formation de puéricultrice, j’ai appris et constaté que l’observation est quelque chose de primordial. Mais, pour que ça soit le cas, il faut que ça soit ENCADRE : en terme de temps, de choses à observer etc…

    Donc forcément, si on te demandes d’observer pendant 2 mois, je trouve ça complètement insensé et vide de sens, surtout dans une structure comme celle-ci.

    • Je te rejoins totalement: observer c’est essentiel, mais tu ne peux pas faire ça pendant deux mois, mon dieu! Quelle horreur. A force tu t’ennuies et puis surtout tu stagnes quoi, je progresse plus moi, et j’en suis qu’à la moitié. Bouah.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s