1er entretien d’embauche – suite

Alors voilà, finalement hier l’entretien a eu lieu et ma foi, ne s’est pas trop mal déroulé. J’aurai pu être mille fois meilleure, j’aurai pu être mille fois plus détendue, mais enfin, c’est passé. L’infirmière cheffe qui m’a reçue était très gentille, heureusement car l’entretien a duré par moins d’une heure et demie!

D’abord, elle m’a posé tout un tas de questions, finalement des questions assez classiques d’après ce que j’ai pu lire sur les entretiens d’embauche. J’en ai déjà passé un certain nombre dans ma vie mais dans le domaine dans lequel j’étais, on ne m’a jamais vraiment embêtée, les entretiens était souvent courts et étaient là surtout pour présenter le travail et le lieu. J’ai toujours été engagée à la fin. Donc, facile quoi! Mais dans la santé, je savais bien que je devais m’attendre à autre chose. Là, elle m’a demandé de me présenter, pourquoi je suis passée de l’ethnologie aux soins infirmiers, pourquoi j’ai postulé chez eux, quelles sont mes qualités et les points que je pourrai améliorer, quel est mon projet professionnel, qu’est ce que j’ai étudié à l’école jusqu’à maintenant et si j’ai déjà fait d’autres stages. Elle a voulu s’assurer que j’étais capable de m’adapter, que j’étais bien une personne gentille, patiente, respecteuse et empathique. Elle m’a ensuite beaucoup parlé, elle m’a présenté le home, son histoire, leur organisation, les horaires, puis elle m’a dit ce qu’elle pouvait me proposer.

Elle m’a expliqué que à mon niveau, et sans expérience préalable dans le domaine, elle ne pouvait pas m’engager comme AS, comme on pouvait s’y attendre. Mais comme je ne pars pas de zéro et que j’ai quand même acquis des connaissances de base à l’école (il me manque surtout la pratique) elle m’a proposé un stage rémunéré, au tarif classique soit 1200 francs par mois. Pour la Suisse, c’est un salaire de misère, mais en même temps c’est un stage, je serai encadrée et formée, dans le but de me rendre autonome dans les soins de base. A la suite de quoi je pourrai être dans le pool de remplacement pour les weekends et vacances durant le reste de mes études, et là, payée comme une AS 😉

Mais avant d’aller plus loin, je dois d’abord réaliser une journée d’observation demain, à la fois pour que je voie comment ça fonctionne et si ça me convient, mais surtout je pense, pour que la cheffe puisse se faire une idée de moi. Car c’est à l’issue de cette journée d’observation que je saurai si je suis engagée ou pas. Elle me le dira le lendemain après midi, après avoir reçu les feed-back des collègues qui m’auront accompagné…

J’ai déjà fait des journées d’observation à l’hôpital et c’est une posture confortable car on attend rien en particulier de nous, en dehors d’une certaine curiosité et présence (sans parler bien sûr du respect, amabilité et tout ça mais enfin c’est tellement évident!) mais là c’est un peu différent car je sais que l’on va m’observer et me juger. C’est quelque chose qui me met très mal à l’aise, pourtant je vais bien devoir m’y habituer car c’est ça le principe des stages! Hin-hin-hin.

D’ailleurs, c’est justement parce que j’ai un problème de gestion du stress, d’angoisses, de manque de confiance en moi, que j’ai décidé de me confronter à cela et de les dépasser en cherchant ce travail. De cette manière, je vais pouvoir apprendre et acquérir de l’expérience, je vais être capable de maîtriser les soins de base à l’issue de ce stage, et je crois que ça sera un vrai plus pour moi pour la suite. Ca me donnera une longueur d’avance et ça me permettra de prendre le prochain stage avec plus de sérénité. Ca sera le cas si ce stage se déroule bien, et je l’espère vivement parce que sinon ma confiance en moi risque fort d’en pâtir et l’effet sera inversé, et dieu sait que je n’ai vraiment pas besoin de ça! Surtout pas en ce moment.

Alors bon… évidemment, après avoir angoissé comme une misérable pour l’entretien, j’angoisse maintenant pour la journée d’observation. Mais un peu moins que pour l’entretien, car j’ai déjà une petite connaissance des lieux, ce qui est rassurant. Et puis si la journée d’observation se déroule aussi bien que celles vécues à l’hôpital, ça devrait être bien! J’espère que l’équipe sera accueillante… Croisons les doigts 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s