J’aime mon école!

Je l’aime, je l’aime! 😀 Franchement, c’était juste une première semaine exceptionnelle. Elle est pas finie, il reste encore demain, et le meilleur pour la fin en plus, mais déjà, j’ai envie de déclarer ma flamme à ma nouvelle école, mon bonheur d’avoir trouvé une place quelque part dans ce monde, mon infinie joie d’avoir osé me jeter à corps perdu dans cette voie, à mes risques et périls pourtant!

Oui, je sais, je m’enflamme, après  4 jours, je n’ai pas encore eu le temps d’en baver^^  Je reviendrais peut être un peu sur mes déclarations plus tard, je traverserais peut être des moments de doute, des moments plus difficiles, je connaîtrais des déceptions aussi, peut être. Mais quand même, il faut le dire, je l’ai attendue cette rentrée. Je l’ai rêvée, vécue 1000 fois dans ma tête, j’ai imaginé le pire comme le meilleur, j’en a pas dormi pendant des nuits, et surtout j’y ai mis tous mes espoirs d’avenir… alors oui, ces premiers jours étaient très importants pour moi, ils sont souvent déterminants d’ailleurs, je crois! Dès les 1ers jours on peut avoir une idée de comment va se passer l’année, et très vite les rôles se définissent, chacun se situe, la mayonnaise prend, ça va vite!

Et si aujourd’hui je suis tellement heureuse, c’est parce que enfin je suis apaisée. Les profs eux mêmes, en un cours, ont ressenti quelque chose, ils ont pu se faire une idée de notre volée, de comment les choses vont pouvoir se passer entre eux et nous, et entre nous, élèves, aussi. Ils ont sentis qu’il y avait de l’attention, de la motivation, de la diversité, de l’envie de partager, d’apprendre, une bonne dynamique, une bonne ambiance, déjà. Des élèves réactifs, qui participent, inter-agissent aussi. Eux aussi ils sont inquiets, avant de rencontrer pour la première fois leurs élèves, de donner leur premier cours, de comment on va être, comment on va les recevoir, tout ça. Et ils sont vite rassurés, comme je l’ai été aussi. Certains (la plupart en fait) nous ont déjà dit qu’ils étaient super contents de nous avoir, que c’était un plaisir de travailler avec nous. C’est rare, c’est chouette, c’est génial.

Les profs sont juste exceptionnels, passionnés, hyper compétents, avec des parcours parfois impressionnants qu’ils soient infirmiers, physio ou encore sage-femme, mais toujours animés de cette envie de nous transmettre leur savoir. Ils le font avec joie, avec passion, humilité aussi, et avec humour. Après ma « longue » carrière universitaire, je ne croyais plus qu’une telle chose était possible, a quelques exceptions près 😉 Mais là je suis juste choquée, dans le bon sens, mais choquée. Pour moi c’est tellement important le contexte d’enseignement l’ambiance, les profs, les gens, le cadre, je fais avec ce que j’ai, mais là, c’est juste ultra motivant. On sent qu’on entre dans une voie où priment l’humain, l’écoute, l’entraide, on sent qu’on a fasse à soi des gens qui ont des valeurs, un amour de l’autre, une passion, pour leur métier mais aussi pour l’enseignement, et qu’ils ont vraiment envie de nous transmettre ces choses, de faire de nous des bons soignants. Et surtout, ce qui m’a vachement plu moi, ce qui change tout à mes yeux, c’est cette approche très « ethnographique » de la formation: c’est à dire l’importance de la réflexivité, de la prise de recul par rapport à soi, à ses propres conceptions, ses propres déterminismes, un décentrement, une déconstruction de ce que l’on sait ou croit savoir pour pouvoir véritablement apprendre, et comprendre, pour devenir des soignants « intelligents » dans le sens de l’ouverture d’esprit, la capacité à se remettre en question, à réfléchir à ce qu’on fait, à appréhender aussi le patient comme une personne à part entière et pas seulement comme un corps malade, entre guillemets.Et savoir nous situer, nous, dans tout ça.

Enfin bref, j’ai du mal a expliquer ce que je veut dire car je suis en plein dans l’émotion là 😛  Ce que je veux dire , c’est que j’adore leur approche de l’enseignement, leur rapport à nous, élèves, et bien sur leur rapport au soin et plus globalement à leur statut de soignant. Ils ont en plus le soucis de nous, de notre bien être, de notre compréhension, de notre devenir. On ressent à travers le programme de cette année et leur orientation pédagogique, la manière d’être des profs envers nous aussi, un véritable soucis de nous apprendre des choses mais pas de manière dogmatique, pas dans un rapport de force, pas dans l’indifférence, pas bêtement, mais bien avec passion, avec une certaine intelligence, enfin, je ne sais pas comment dire. Tout ça favorise évidemment une bonne ambiance, tout ça laisse présager des années de formation très très enrichissantes et hyper satisfaisantes.Et pour ne rien gâcher, la bouffe du resto est super bonne, miam 😛

Et puis moi qui redoutais d’être la plus vieille, de pas pouvoir m’intégrer, de m’ennuyer ou je ne sais quoi encore, ben je suis rassurée. Je ne connais pas encore toute la volée, on est quand même nombreux, mais on se parle tous facilement les uns avec les autres, le contact est facile, simple, agréable, parfois même intéressant. Ma première rencontre reste la meilleure, celle de Monsieur T, avec qui on a toujours des tas de choses à discuter, en long en large et en longueur. Depuis que j’ai mis les pieds dans cette école, j’ai jamais été seule, perdue, ou mal à l’aise. Je me suis très vite sentie à ma place, parfaitement intégrable dans cette environnement qui va être le mien pendant 4 ans. Mon seul regret, c’est que, étant tous mélangés, futurs physio, ergo, ou infirmiers et j’en passe, la volée sera désintégrée l’année prochaine. Monsieur T partira poursuivre sa voie, et il faudra tout recommencer, mais cette fois, je serais plus sereine 😉 Et puis effectivement, il n’y aura que 14 semaines de cours et ces 14 semaines sont de septembre à décembre. Ensuite, c’est les stages, ce qui sera aussi passionnant, mais je suis déjà triste à l’idée de ne plus avoir de cours après ça…

Voilà! Hier, on a eu un cours de communication avec un prof espagnol, hyper bavard, expressif et sympathique, aujourd’hui c’était « l’activité d’apprenant » avec aussi une prof passionnante, une sage femme avec plein de cordes à son arc, et demain, c’est le premier atelier pratique, avec pour commencer l’hygiène hospitalière et PCI, et des bases théoriques sur l’évaluation clinique de base. Youhou! Jamais je m’étais levée avec autant de facilité le matin, avec la joie d’aller à l’école 🙂 Pourvu que ça dure!

 

 

Publicités

2 commentaires

  1. Hello !

    Je suis ravie de voir à quel point tout cela se passe bien pour toi, j’ai pensé à toi ces jours ci… Je suis vraiment contente que tu te plaises autant dans ta nouvelle formation, et je suis toujours fan de tes articles!

    J’ai aussi fait ma rentrée, je raconte tout ça sur le forum au plus vite, grosses bises !!

    • Hiiii Naïma, merci de ton message!! 🙂 J’ai hâte de te lire aussi! Oui je me plaît beaucoup dans mon école, même s’il y a des trucs bien et d’autres moins bien, globalement c’est juste super. Je vais écrire un ou deux articles ce soir et dans les jours qui viennent, car même si le but n’est pas de tout raconter non plus, je prend un peu de retard 😉

      Et au cas où tu ne l’aurais pas vu sur le forum: re-félicitations! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s