Silence, ça tourne!

Comme vous l’avez  peut être remarqué, ces temps ci je n’ai pas grand chose à raconter, en tout cas en rapport avec le sujet de ce blog. J’attends seulement la rentrée avec impatience, j’ai vraiment hâte de commencer l’école, hâte de commencer les stages, même si je sais que les « vrais » stages infirmiers ne vont commencer que la deuxième année. Mais enfin, en 6 et 8 semaines de stage, j’apprendrais surement des choses et on me fera bien travailler quand même, à moi de bien choisir mon lieu de stage! On en reparlera d’ailleurs, car la question se reposera.

Enfin bref, en attendant je peux vous proposer une petite liste de films à voir qui sont en rapport avec le domaine de la santé que j’ai vu dernièrement et qui pourrait vous intéresser. Bon, j’ai remarqué que quand on cherche des films sur ce sujet, on trouve surtout des films axés sur la psychiatrie, mais c’est pas grave parce que je crois que c’est un domaine aussi fort passionnant. Alors c’est parti!

Comme je l’ai signalé dans mon article sur le jeu des 11 questions, dernièrement j’ai regardé le film intitulé K-Pax qui fut une très très bonne surprise, je ne saurais que trop vous le recommander. Comme je l’ai déjà dit, ce film se déroule essentiellement mais pas seulement dans un hôpital psychiatrique et est centré sur un curieux personnage auto-dénomé « Prot », qui affirme qu’il vient d’une planète nommée K-Pax et qu’il est un extraterrestre. Forcément, les psychiatres pensent qu’il est fou. Pourtant plus le temps passe, plus le doute s’installe. Pour le spectateur aussi, tout au long du film, on se demande où est la vérité… Je ne vous en dirai pas plus, mais c’est un très chouette film que pour ma part j’ai beaucoup apprécié, à la fois sérieux et drôle, émouvant aussi. (Je précise que ce film est inspiré d’un livre du même nom!)

Pas plus tard qu’hier soir, j’ai regardé le film 50/50, sur un jeune homme qui apprend qu’il a une forme rare et grave de cancer, et forcément, sa vie bascule un peu. Forcément aussi, quand on lit ça, on s’attend à un film mélo-dramatique, avec un grand fracas de vies et de coeurs brisés. Ben non, en fait, c’est pas ça du tout! Enfin, si un peu quand même, ce film fait passer des émotions et j’ai versé ma petite larme je dois l’avouer, ce qui n’a rien d’extraordinaire venant de moi 😉 Mais ce film traite le sujet du cancer d’une manière différente. Avec humour et sans prétention. Tout y est parfaitement dosé. Et on rit bien aussi, ce qui est surprenant, vu la gravité du sujet, qui ne perd pas en gravité d’ailleurs mais qui est traité sans gravité justement. Enfin voilà, je commence à me perdre, j’arrête là pour 50/50 et je vous laisse le découvrir par vous même 😉

Tout comme notre ami blogueur savamment intitulé Tatator, j’ai moi aussi vu et apprécié le film « The notebook » en français traduit par « N’oublie jamais« , qui traite de la maladie d’Alzheimer. C’est une belle histoire d’amour qui est retracée ici (et pourtant dieu sait que j’aime pas souvent les histoires d’amour, souvent « gnangnan »). C’est l’histoire oubliée de cette femme malade qui lui est inlassablement racontée dans l’espoir qu’elle se souvienne… Inutile de vous préciser que j’ai là encore versé ma petite larme à la fin 😛

Sur la psychiatrie encore, vous pouvez regarder si ce n’est pas déjà fait ce très beau  film « Vol au dessus d’un nid de coucou » (en anglais « One Flew Over the Cuckoo’s Nest »). Je ne fait pas plus de commentaires que ça parce que je l’ai vu il y a un moment et ce n’est plus très frais dans ma tête, mais j’ai beaucoup aimé le film et il est par ailleurs très connu je crois.

Je vous recommande aussi « Le scaphandre et le papillon« , film également inspiré d’un livre éponyme, peut être d’ailleurs plus intéressant à lire qu’à regarder, mais je me souviens que j’avais apprécié le film. Il traite du « locked in syndrome ». La personne ne peut plus bouger, plus parler, plus respirer, plus rien faire par elle même mais elle reste pleinement consciente, d’où l’idée d’être « prisonnier de son corps ». Et ce que je trouvais intéressant dans cette histoire, c’est que l’on est situé du côté du malade, dans sa tête. Là encore ce n’est pas très frais dans ma tête donc je ne vais pas trop m’étendre, mais je recommande quand même le livre et/ou le film!

 

Après le type qui se prenait pour un extraterrestre (et peut-être bien qu’il l’était 😉 ), voici la fille qui se prenait pour un cyborg, dont la mère se prenait pour une souris: « Je suis un cyborg« , film coréen, original ou bizarre, ou les deux. Ca se passe aussi dans un hôpital psychiatrique avec des fous aussi étranges que, ma foi, sympathiques. Mais pour être honnête, je ne sais pas si j’aime ce film. Donc j’en dirai pas plus, je trouvais qu’il méritait d’être mentionné même si je ne suis pas trop rentrée dedans, je vous laisse vous faire votre propre avis!

Là je vais tricher un peu parce que je n’ai pas encore vu ce film, mais c’est prévu donc j’anticipe un peu et peut être me donnerez vous votre avis: « Mar adentro« . Synopsis de Allo-cine:

A la suite d’un accident dont il a été victime dans sa jeunesse, Ramón ne peut plus bouger que la tête. « Enfermé dans son corps », il vit depuis presque trente ans prostré dans un lit. Sa seule ouverture sur le monde est la fenêtre de sa chambre à travers laquelle il « voyage » jusqu’à la mer toute proche ; cette mer qui lui a tant donné et tout repris.
Pourtant très entouré par sa famille, Ramón n’a plus qu’un seul désir : pouvoir décider de sa propre mort et terminer sa vie dans la dignité…

Et le meilleur pour la fin…

Un autre film dont j’ai envie de parler, que j’ai tellement tellement aimé à l’époque, j’en écoute d’ailleurs toujours la musique sublime de Clint Mansell et j’ai toujours dans ma tête des souvenirs de ces images incroyables (vu au cinéma en plus)… c’est « The fountain« . Film de science fiction d’un autre genre, qui parle du cancer, de la maladie, de la mort, de la vie, de la recherche de l’éternité… Le titre « The foutain » fait référence au mythe de la fontaine de jouvance, celle sensée donner la vie éternelle. En effet, ce film raconte l’histoire de cet homme dont la femme est en train de mourir d’un cancer. Or, l’homme en question est un scientifique qui mène justement une recherche pour pouvoir soigner le cancer, luttant de toutes ses forces pour sauver sa femme. Il est sur le point de trouver le remède… Et on voyage à travers le temps et l’espace dans ce film qui fleurte entre science et magie, réalisme et surréalisme… pour ne pas dire psychédélique 😉

La bande annonce montre bien le voyage que l’on fait avec ce film:

Et je vous laisse sur le son de ma pièce de musique préférée de ce film,  par Clint Mansell: « The last Man »

 

 

 

Publicités

4 commentaires

  1. Bonjour,

    Rhoooooo : « Tout comme notre ami blogueur savamment intitulé Tatator, »…

    Le film « Shutter Island » est un bijou, peut être le plus abouti sur la psychiatrie, les maladies mentales. Dans la liste que tu dresse, j’ai vu je crois « The Fountain », mais je l’ai complètement oublié, il n’est pas tout jeune je crois ce film.

    Sinon je n’ai vu que « N’oublie jamais » et « Vol … » dans tous ces films. J’ai du boulot en somme.

    Les périodes de formations, avec stage en plus, sont souvent très enrichissantes, sur tous les plans. Donc, que du bon à venir Miette !

    Tatator.

    • Mais oui tu t’es très savamment intitulé et comme je suis schizophrène, tu es notre ami, Tatator 😉

      En effet, honte sur moi que d’avoir oublié de mentionner le film « Shutter Island » que j’ai vu aussi et que j’ai trouvé vachement bien.Je ne sais pas si c’est le plus abouti sur les maladies mentales, mais il mérite d’être cité en effet.

      Ah ben si tu sais pas quoi faire, hésites pas à regarder les films de la liste que tu n’as pas vu et en particulier K-pax! Vu qu’on a apparemment les même goûts en matière de films, celui là devrait certainement te plaire. 50/50 m’a beaucoup plu aussi, mais c’est différent.

      Oui, le meilleur (mais aussi le plus dur) est à venir, et je suis impatiente!!! 🙂

      • Bonjour,

        Au niveau du traitement de la schizophrénie et du traumatisme mentale, j’ai rarement vu plus brillant que « Shutter Island ». Mais je l’ai vu au cinéma la première fois, alors peut être que mon impression est plus forte pour cette raison. Di Caprio sait incarner la folie comme peu le savent. Pour mémoire, sa prestation dans « Aviator » me rappel un triste moment de ma vie.

        Infirmière…c’est aussi un fantasme de quelques hommes, isn’t it ? 🙂

        Hé hé …

        Patator, heu..Tatator…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s