Stage découverte – Bilan

Je vous ai raconté plus ou moins en détail le déroulement de mes 4 journées de stage découverte àl’hôpital, mais quel bilan tirer de cette expérience? Au départ, j’ai fait cette démarche pour confirmer mon choix d’étude, pour me rassurer, pour voir où je mettais les pieds moi qui ne les avait jamais mis dans un hôpital jusqu’à maintenant… car choisir un métier sur l’idée qu’on s’en fait, même bien documentée, ça reste un pari risqué, surtout dans le domaine de la santé je crois. Et puis, dans le doute, et même sans doute, je préférais ne pas me fermer de portes, et autant découvrir les autres métiers auxquels l’année préparatoire me donne accès et qui m’attiraient le plus: technicien en radiologie médicale et soins infirmiers. Un petit bilan s’impose 😛

Ce que j’ai pas aimé

me tourner les pouces: aussi bien en radio qu’en chirurgie, il y a eu de temps à autre des temps morts où je me suis ennuyée.  En radio, c’était pendant les longues sessions d’IRM et d’angio où je ne pouvais que regarder les techniciens travailler les images sur les écrans sans rien y comprendre et en luttant pour garder les yeux ouverts (en plus, il y fait sombre). En chirurgie, c’était pendant les petits temps morts dans l’après midi, quand les repas ont été distribuées et débarrassés, les soins et les toilettes terminées. Quand tout le monde était dans la salle des infirmiers et s’occupait de paperasse. Mais au moins là j’avais la lumière du jour et des magasines 😛 En gros, j’ai pas aimé ne pas pouvoir faire grand chose… vivement les vrais stages!!!

avoir faim, être fatiguée, avoir mal aux pieds et au dos: je n’ai plus l’habitude d’un tel rythme (à l’université, c’est quand même nettement plus soft niveau horaires et effort physique 😛 ), et puis globalement je n’ai jamais été du matin comme on dit. Le changement de rythme a été brusque et je n’ai pas eu le temps de m’y habituer! Les matins étaient horribles!

les personnes qui m’ignoraient royalement: j’ai dit que j’étais tombée sur des gens supers, mais il y en avait toujours au moins un qui me donnait cette impression d’être une vitre. J’ai pas non plus aimé quand les infirmières du deuxième jour en chirurgie ont « oublié » de me montrer leur métier 😀

Expliquer trente six mille fois ce que je faisais là: c’est normal, mais au bout de la trentième fois on en a marre, nespâ!

Ben… je crois que c’est tout!

Ce que j’ai le plus aimé

les gens amoureux de leur métier: ceux qui avaient envie de me communiquer leur passion, ceux qui exerçaient leur métier avec amour, dans la bonne humeur, dans le respect et le soucis de l’autre. Les chefs de service qui ont tout fait pour m’intégrer dans leurs équipes, aussi!

le contact avec les patients: qu’il soit court comme en radio, ou prolongé comme en chirurgie, j’ai trouvé que dans les deux cas ce contact était intense, et le rôle du personnel soignant auprès de lui fondamental. J’ai aimé être proche des malades, j’ai souvent été touchée par eux, mais aussi par le dévouement des soignants envers eux…

les petits vieux et les petites vieilles: comme je l’ai dit, j’adore les personnes âgées 🙂

apprendre et découvrir tout un tas du nouvelles choses: en peu de temps, j’ai vu pas mal de choses, toutes nouvelles pour moi. J’ai vraiment découvert cet espace particulier qu’est l’hôpital et ces deux métiers que sont la radio et les soins infirmiers, j’y ai appris beaucoup, mon cerveau est saturé de tout ce que cette expérience lui a envoyé comme stimulis! C’était très riche!

les médecins et chefs de services blagueurs 😉

et globalement, l’ambiance de travail, qui dans le cas de mon expérience était excellente. C’est mon rêve que de travailler dans des conditions comme celles là, dans la bonne humeur, la confiance, l’entraide, car en plus tout cela se répercute sur le travail qui est d’autant mieux fait, et les patients d’autant plus heureux. Dans le service où j’étais en chirurgie, ils en ont reçu des cartes et des cadeaux d’anciens patients reconnaissants! Aujourd’hui, un patient a carrément fait livrer une vingtaine d’oeufs de Pâques géants pour tout le personnel de chir 4… punaise… mais c’est vrai qu’ils le méritent!! En plus, on ne sentait pas la hiérarchie dans le sens où chacun reconnaissait le travail de l’autre et s’entraidait, même avec les femmes de ménage, qui d’ailleurs assument une sacrée charge de travail! Franchement, le rêve quoi!

Dans le genre larme à l’oeil, Miette au pays des bisounours, j’ai été gâtée 😛

 

Pour conclure…

Je ne peux pas dire que j’ai préféré mon stage en radio ou mon stage en chirurgie. Franchement, j’ai aimé les deux, énormément. J’ai aussi beaucoup apprécié retrouver mes patients vus en radio en chirurgie! J’ai trouvé instructif et intéressant de voir une partie du chemin que faisaient les patients à travers les services de l’hôpital.

J’ai l’impression d’avoir le plus vu et appris de choses en radio, car j’ai pas mal bougé dans le service où les choses sont très différentes selon que l’on se trouve au scanner, à l’IRM, en angio ou à la radio classique. C’est aussi en radio que même sans connaissances, j’ai pu faire le plus de choses (basiques certes mais quand même). Et puis vu que ce sont les patients qui viennent à nous, et pas nous qui allons vers eux comme en chirurgie, rien ne pouvait m’échapper! Donc j’ai eu la sensation que mon stage en radio m’a le plus apporté. Mais au niveau de ce que j’ai pu voir des tâches du technicien en radiologie, je sais que ce n’est pas cette voie qui me correspond le mieux. La plupart des techniciens que j’ai rencontré me disaient que s’ils avaient préféré la radio aux soins infirmiers, c’était soit parce qu’ils aimaient beaucoup la technique (l’imagerie) soit parce qu’ils n’aimaient pas un contact trop prolongé avec le patient, soit les deux. Or, moi, je n’aime pas du tout la technique (en IRM par exemple, vraiment mais alors vraiment pas!!) , et j’aime le contact avec les patients 😛 Par contre, la technique dans les soins infirmiers, c’est à dire sur le patient et non pas sur ordinateur, là oui, ça me plait et même beaucoup!

Pour moi, il semble clair que la voie royale, c’est les soins infirmiers. J’étais juste un peu déçue de cette dernière journée où je me suis sentie un peu abandonnée mais c’est pas grave, j’en ai vu assez pour pouvoir dire que c’est ce métier que je veux faire 😉

Et pour la suite?

Je suis officiellement admise à l’année préparatoire l’HES, donc à la rentrée en septembre, c’est sûr, ça démarre!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s